Discussions autour des Grands Voiliers
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle de Pierre Rafin et de Babar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nouvelle de Pierre Rafin et de Babar   Mer 28 Avr 2010 - 21:23

bonjour

Mauvaise nouvelle , Pierre revient au pays
·
Presse-ocean ce jour :

"Le rêve brisé du Nantais Pierre Raffin
Image hébergée par servimg.com
Pierre Raffin naviguait en solitaire à bord de Babar, un voilier en bois (à l'arrière-plan) avec lequel il avait déjà bouclé un tour du monde. N. B.
Sur les traces des marins de Lapérouse, Pierre Raffin a été victime d'une grave avarie devant Panamá.
Il était parti de Paimboeuf en août dernier. Il a ensuite traversé l'Atlantique, longé les côtes sud-américaines, fait escale aux Antilles. Il s'apprêtait à passer dans le Pacifique, cap sur les archipels situés au large de l'Australie dans l'espoir de retrouver d'éventuels descendants des marins de Lapérouse naufragés en 1788. Il naviguait seul à bord de Babar, son fidèle voilier en bois avec lequel il avait déjà bouclé un tour du monde en 2002, façon Jacques-Yves Le Toumelin. Son rêve s'est brisé en même temps que la barre de son voilier, il y a quelques jours, au large du canal de Panamá.
Collisions évitées
Nuit du 7 au 8 avril : Pierre Raffin affronte un vent de force 7. Soudain, la pièce métallique qui relie la barre au safran cède. Dans les coups de boutoir des déferlantes, et entre les cargos qui font route vers le canal, le marin nantais réalise, non sans mal, une réparation de fortune. Plusieurs collisions sont évitées de justesse. Le 12 avril, il parvient à rallier Colón sur la côte du Panamá.
« J'ai pris ma décision »
« Je pensais avoir préparé mon bateau du mieux possible, mais cette avarie est révélatrice : je pouvais perdre Babar... », lâche Pierre Raffin qui s'avoue « physiquement très fatigué ».
Cette fortune de mer survient en triste simultanéité avec l'annonce du décès d'un proche et des considérations familiales qui rendent souhaitable sa présence en France. Le choix d'un retour s'impose alors à lui.
« J'ai donc pris la décision de rejoindre les Açores via les Bermudes pour être à Paimboeuf en août ». Après les nécessaires réparations du bateau, il a donc mis le cap vers la France le 18 avril. Mais déjà percent dans son esprit de nouvelles pages de navigation à écrire : « Je vais essayer de ramener Babar... pour le préparer à de nouvelles aventures ».
Jean-Philippe Lucas (Presse-Océan)


breton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle de Pierre Rafin et de Babar   Lun 22 Nov 2010 - 19:08

:bonjour:

Des nouvelles de Pierre et de Babar

La convalescence de « Babar »

dimanche 14 novembre 2010

- A la une


Pierre Raffin et « Babar » à Nantes avant leur départ à travers l'Atlantique en 2009. Archives Nathalie Bourreau

Classé bateau du patrimoine, ce langoustier a failli couler en plein Atlantique. Sa restauration est en cours
Le skipper nantais Pierre Raffin, se souvient encore de ces instants tragiques. C'était le 15 juillet dernier, de retour de Panamá en solitaire, à 250 milles au large de la Bretagne. « Je me suis vu mourir », avoue-t-il encore aujourd'hui.

Au petit matin un choc terrible ébranle Babar, son fidèle langoustier en bois. Pierre grimpe dans le cockpit et se trouve confronté à la muraille immense d'un cargo qui rabote le côté bâbord de son voilier. Le temps de replonger dans le carré, de mettre en marche les pompes et de colmater succinctement les voies d'eau, le cargo est déjà loin. Impossible de lire son nom. Les fusées de détresse et les appels VHF n'y changent rien. Le mastodonte poursuit sa route... laissant Babar à l'agonie et son skipper en mode survie.

Dégâts considérables

« Un bateau moderne aurait coulé », assure Pierre Raffin qui parvient tant bien que mal à ramener son bateau en France. Mais les dégâts sont considérables. Tous les éléments de charpente du côté gauche sont à changer. 45 000 € comptabilise le chantier du Guip, à l'île aux Moines, qui a construit le bateau. Une somme très au-delà des moyens financiers de Pierre Raffin.

Était-ce la fin de ce voilier que la Fondation du patrimoine maritime et fluvial, présidée par Gérard d'Aboville, a classé bateau d'intérêt patrimonial en 2008 ? Un élan de solidarité est sans doute en train de le sauver.

Pierre Raffin a puisé dans ses économies pour lancer les premiers travaux. Les amis de Babar se sont mobilisés. Des entreprises se sont associées au projet. Une souscription a été lancée : des fonds significatifs commencent à se constituer. L'association Langoustier Babar autour du monde vient même de signer un partenariat de deux ans avec l'horloger Seiko. « L'entreprise nous offre 50 montres qui seront les lots d'une tombola que nous allons lancer le mois prochain », explique Pierre Raffin. Tous ces apports financiers, qui restent cependant à compléter, devraient permettre de mener le chantier à son terme avant la fin du printemps. « Notre objectif est de remettre Babar à l'eau le 10 mai, le jour de son 30e anniversaire », espère Pierre Raffin.

Jean-Philippe Lucas

L'info en plus
Pour aider « Babar »
Modalités de participation : babarautourdumonde.fr.

Pierre Raffin sera présent du Festival du livre de Guérande
(20-21 novembre) et au Salon nautique de Paris
(du 4 au 12 décembre).


:breton:
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle de Pierre Rafin et de Babar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Triste nouvelle: jean-Pierre Beltoise nous a quitté !!!
» St Pierre sur Dives à Lisieux Nouvelle ligne commerciale BV
» Jean Pierre Papin est le nouvel entraîneur de Châteauroux !!
» [R4 1966] Ma nouvelle voiture
» pare pierre ufo valkyrie (avec dorsale)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Association des Amis des Grands Voiliers :: Grands Voiliers :: Actualités-
Sauter vers: